Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Le handicap, obstacle pour travailler ?

Publié le 28 avril 2016 | Engagement solidarité


Le Département développe des politiques innovantes pour les Nordistes.

[Printemps de l'Autonomie] À 30 ans, Anthony Losfeld a créé son auto-entreprise de photographie. Il pourrait vivre de sa passion sans souci. Mais voilà, il est sourd de naissance. Et tout se complique.

 

Il est difficile de trouver des clients quand on est sourd. Ce constat amer, le Ronchinois Anthony Losfeld le réalise presque tous les jours :

En général, les gens préfèrent me contacter par téléphone, notamment les personnes âgées qui n'ont pas Internet. J’arrive à en entendre certains grâce à mon appareillage, mais pour d’autres, je dois faire répéter et ils ne font pas d’effort. Ils me répondent : c’est pas grave, je rappellerai ! Et ils ne rappellent jamais…

 

Anthony Losfeld photographe sourd.

Anthony Losfeld

 

Anthony Losfeld connaît donc bien des difficultés pour pérenniser son auto-entreprise de photographie. Il ne ménage pourtant pas ses efforts : création d’un site internet et de gadgets personnalisables (porte-clés, badges), présence sur les réseaux sociaux, distribution de tracts…

La barrière du handicap demeure néanmoins difficile à franchir.

Je voudrais expliquer mon handicap, que mes interlocuteurs se rendent compte qu’il ne constitue pas un obstacle pour communiquer, que je parle normalement, que je sais discuter avec les entendants comme avec les mal-entendants au moyen de la langue des signes. 

Et de déplorer qu’il n’existe pas de formations photo en langue des signes, par exemple. Tiens, ça lui donne une idée : et s’il devenait lui-même formateur ?

 

 

Emploi des personnes en situation de handicap : le Département s'engage

 

En application de la loi du 11 février 2005, les employeurs publics sont tenus de verser une contribution au Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) s'ils ne respectent pas l'obligation d'emploi de personnes handicapées à hauteur de 6 % de l'effectif.

Le Département du Nord a atteint le taux d'emploi en janvier 2014, atteignant 7,3 % au 1er janvier 2016.

En 2016, il ne versera plus de contribution au Fonds pour l'insertion personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) pour la seconde année consécutive.

En contrepartie des actions menées en matière d'insertion et de maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés, le Département a perçu un million d'euros du FIPHFP sur trois ans et s'apprête à renouveler sa convention de partenariat avec celui-ci.  

 

 

 

 


baseline