Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Lille piano(s) festival : toute la gamme des sentiments

Publié le 22 avril 2016 | Emotion culture


Lors de la conférence de presse de présentation du festival, Jean-Claude Casadesus, Yvan Renar, président de l'ONL et Olivier Henno. Photo : E. Watteau

Les 17, 18 et 19 juin aura lieu la 13e édition du Lille piano(s) festival. Plus de 40 artistes pour une trentaine de concerts, à Lille… mais pas seulement.

Plus d'infos

www.lillepianosfestival.fr

tél. 03 20 12 82 40

Le Département du Nord soutient cet événement musical sans équivalent, porté et organisé par l'Orchestre national de Lille.

La programmation 2016 tourne autour de Bach et du divin Mozart, dont le Concerto n°23, interprété par le pianiste turc Fazil Say et l'ONL placé sous la direction de Jean-Claude Casadesus, ouvre cette 13e édition (vendredi 17 juin, 20 h).

Le piano y tient naturellement la vedette,

mais nous lui avons adjoint d'autres instruments, clavecin, synthétiseur, pianoforte, bandonéon, vibraphone... bref, tout ce qui "touche aux touches" !

souligne Jean-Claude Casadesus, le directeur artistique du festival.

Une nouveauté qui salue en quelque sorte la création de la région des Hauts-de-France : pour la première fois, l'orchestre de Picardie, sous la direction D'Arie Van Beek, est l'invité du festival et se produira le samedi 18 juin (concerts à 18 et à 20 h). Au programme notamment le Concerto pour trois pianos de Mozart.

 

 

De Bach à Varèse, un programme foisonnant

 

Les temps forts ne manquent pas, dans un programme foisonnant :

  • les Variations Goldberg de Bach interprétées par Alexandre Tharaud (17 juin, 22 h) ;

  • un marathon Satie : le 18 juin, de 9 h à 23 h 15, les étudiants de l'Ecole supérieure musique et danse Nord et de France et des conservatoires de la région interprètent les Vexations, un thème unique joué… 840 fois ;

  • animé par l'association Le 8 renversé, un grand Bal tango est organisé au Nouveau-Siècle, à Lille, le 18 juin de 22 h 30 à minuit (entrée gratuite) ;

  • un récital en solo d'Anne Queffelec, à l'auditorium du Conservatoire de Lille, véritable plongée dans la musique française (Debussy, Poulenc, Ravel, Satie, Hahn…) ;

  • un concert avec 4 pianos sur la scène du Nouveau-Siècle, pour interpréter l'œuvre de Varèse, Amériques (18 juin, 16 h).



Des concerts "hors les murs"

 
Piano coloréLe Nouveau-Siècle est l'épicentre de ce festival qui investit à Lille d'autres espaces : la gare Saint-Sauveur, le Conservatoire de Lille, le palais des Beaux-Arts, le Furet du Nord ou le restaurant Clément Marot.

Des équipements culturels du Département accueillent aussi des concerts :

  • La Villa départementale Marguerite Yourcenar, au Mont Noir (Saint-Jans-Cappel) : dans le cadre de "Villa en fête, le 12 juin, à 12 h 30, Pascal Neveu offrira un "piano apéro" mêlant jazz, musique classique et musique orientale (entrée gratuite).
  • La maison Charles de Gaulle, à Lille : le 19 juin à 16 h, Xavier Desrousseaux donnera un concert autour du ragtime, en faisant revivre l'âge d'or du piano-jazz (entrée gratuite).
  • Le Forum départemental des Sciences, à Villeneuve d'Ascq : le 18 juin, à 19 h, Pascal Neveu improvisera une soirée "Piano aux étoiles" (entrée gratuite).

Des rendez-vous ont été programmés spécialement pour les collégiens : une répétition de l'Orchestre de Picardie, un ciné-concert Chaplin, des conférences-animations Yamaha.

Pour la quatrième année consécutive, le Département est partenaire du Lille piano(s) festival.

Nous avons voulu maintenir notre engagement sur cet événement à hauteur de 135 000 €, malgré un contexte budgétaire difficile, car le Lille piano(s) festival a le souci de sensibiliser à la musique de nouveaux publics et, hors les murs du Nouveau-Siècle, d'assurer une irrigation culturelle du territoire

a expliqué le vice-président Olivier Henno.



Photo du haut : lors de la conférence de presse de présentation du festival, Jean-Claude Casadesus, Yvan Renar, président de l'ONL, et Olivier Henno, vice-président du Conseil départemental du Nord.


 

 

 

 

 


baseline