Version imprimable - Nouvelle fenêtre

RD 642 - Liaison Hazebrouck - Renescure

Publié le 15 février 2016


Hazebrouck - Renescure

L’aménagement de la RD 642 entre Hazebrouck et Renescure consiste à réaliser une nouvelle voie sur environ 15 km.

Contexte et enjeux

La RD 642 est la partie, dans le département du Nord, de l’ancienne RN 42 qui relie Lille à Boulogne sur Mer.

L’aménagement de la liaison Hazebrouck-Renescure correspond à l’aménagement de la 3e phase de la RD 642.

La première phase est la section entre l’autoroute A25 et Hazebrouck et la seconde phase concerne le contournement d’Hazebrouck.

Le trafic en 2011 sur la RD 642 en jour ouvrable sur cette section entre Hazebrouck et Renescure est de 14 800 véhicules par jour (les deux sens confondus) avec une part de poids lourds de 16,1% soit 2390 camions.*

Le diagnostic du territoire achevé en 2012 a permis de dégager les enjeux de l’opération.

Ainsi, le projet d’aménagement de la liaison Hazebrouck-Renescure  doit s’envisager de manière à répondre du mieux possible aux objectifs suivants :

  • permettre le désenclavement d’Arques et Renescure, qui accueillent de nombreuses activités et emplois, générant ainsi un trafic important
     
  • donner plus de confort de circulation, de fluidité dans le trafic en fonction de leurs destinations et des catégories d’usagers 
     
  • améliorer les conditions de vie des riverains de l’actuelle RD 642, subissant actuellement les nuisances résultant d’une grande fréquentation de cet axe 

 

Le projet doit également prendre en compte les particularités du territoire et  s’insérer au mieux dans son mode de fonctionnement agricole et environnemental. Il engendrera aussi des enjeux d’opportunité qui seront des changements à long terme sur les pratiques et les modes de vie.

 

section-est 2

Les phases d'aménagement de la RD 642 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Objectifs

Les objectifs visés par l'aménagement de cette liaison sont de :

  • favoriser le développement économique du territoire
  • améliorer la connexion entre Lille et Boulogne-sur-Mer ainsi que l'accessibilité à l'Audomarois
  • améliorer la sécurité des usagers et des riverains
  • améliorer le cadre de vie des habitants.

 

 

Après la concertation 

La concertation publique organisée en 2013 et 2014 sur la base de plusieurs fuseaux pour l’aménagement d’une voie nouvelle entre Hazebrouck et Renescure a permis de :

  • confirmer l’intérêt de réaliser une nouvelle liaison routière 
  • valider le scénario passant au sud de Renescure entre les RD 942 et RD 255 
  • différer le choix du fuseau entre Ebblinghem et Wallon Cappel dans l’attente d’études complémentaires

 

Sur la base de ces conclusions et de l’ensemble des observations qui ont pu être recueillies, des tracés de référence ont été établis et sont présentés sur les présents plans :

  • un tracé pour le contournement sud de Renescure 
  • un tracé au plus proche du fuseau passant au Nord de Wallon Cappel 
  • un tracé au plus proche du fuseau passant au Sud de Wallon Cappel

 

Ces tracés de référence serviront de base à l’étude d’impact, qui sera initiée au 2e trimestre 2016 pour une durée d’un an.

Cette étude a pour objet d’évaluer et de comparer précisément, qualitativement et quantitativement, l’impact de chacun des tracés sur l’environnement, les activités humaines, le cadre de vie, la sécurité et la santé. Au cours de cette étude, les tracés pourront être modifiés ponctuellement afin d’éviter ou réduire certains impacts.

Un tracé définitif sur l’ensemble de l’itinéraire sera choisi par le Département début 2017 en fonction des conclusions de l’étude d’impact et en concertation avec les élus locaux.

Ce projet fera ensuite l’objet d’une procédure d’enquête d’utilité publique, qui devrait intervenir au 2e semestre 2017, au cours de laquelle chaque personne qui le souhaite pourra faire connaître son avis ou ses observations sur le projet présenté.

Une commission d’enquête, désignée par le tribunal administratif, sera chargée d’émettre un avis sur l’utilité publique du projet, au vu de la qualité du dossier présenté et des observations recueillies.