Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Financement du RSA : Jean-René Lecerf reçu à Matignon

Publié le 19 janvier 2016 | Le Nord Institution


Reçu à Matignon mardi 19 janvier, le président du Conseil départemental du Nord n'a pas obtenu de réponse satisfaisante de l'État sur le financement du RSA.

Président du Conseil départemental du Nord, Jean-René Lecerf préside également la commission des finances de l'Assemblée des départements de France (ADF).

C'est à ce titre qu'il a été reçu ce mardi 19 janvier à l'Hôtel Matignon, en compagnie du président de l'ADF, Dominique Bussereau, et d'autres représentants des Départements français, pour évoquer les difficultés financières des Départements.

En effet, ceux-ci sont de plus en plus nombreux à ne plus pouvoir faire face à la charge du Revenu de solidarité active (RSA), insuffisamment compensé par l'État.

Alors que la situation du Département du Nord est critique, que la majeure partie des Départements ne pourront pas boucler leur budget en mars prochain, et que l’équilibre budgétaire de notre collectivité n’est plus assuré, l’ensemble des propositions de l’ADF, validées à l’unanimité de ses membres, ont toutes été rejetées par la délégation de fonctionnaires ministériels. Quant aux propositions du gouvernement, elles ont toutes été considérées comme inacceptables et refusées par l’ADF.

indique Jean-René Lecerf dans un communiqué.

Les Départements font appel à l'arbitrage du Premier ministre et restent très mobilisés :

le constat de cet échec nous conduira à prendre des initiatives qui viseront à faire entendre fortement la voix des Départements

 annonce le président du Conseil départemental du Nord.

 

 

Des Départements en grande difficulté

 

Malgré mes alertes répétées quant à l'extrême urgence dans laquelle se trouve le Département du Nord, la réponse du Premier ministre s'est limitée à l'octroi d'une aide de 11 millions d'euros. L'équivalent de cinq jours de financement du RSA
avait regrette Jean-René Lecerf dans un précédent communiqué publié le 18 janvier.

Cette situation ne peut perdurer. L'équilibre financier du Département du Nord n'est plus assuré, faute d'une compensation juste et pérenne des allocations de solidarité par l'État.

 

Outre le Nord, les Départements de l'Essonne et de la Seine-Saint-Denis sont aujourd'hui dans l'impossibilité de payer le reste à charge de leurs allocations individuelles de solidarité (RSA, Prestation de compensation du handicap, Allocation personnalisée d'autonomie).

Le Département du Nord examinera son budget pour 2016 les 21 et 22 mars prochains.

Il apparaît primordial d'obtenir des réponses de la part de l'État à la hauteur des difficultés rencontrées

conclut Jean-René Lecerf.

 

 


baseline