Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Restauration : les collèges misent sur l'achat de proximité

Publié le 04 novembre 2015

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Patrick Valois et Joëlle Cottenye au restaurant scolaire du collège Froissart à Quiévrechain

Sur le thème de l'approvisionnement local, les vice-présidents Patrick Valois et Joëlle Cottenye, en charge respectivement de la Ruralité et de l'Éducation et des Collèges, ont visité le 3 novembre 2015 les collèges Paul-Eluard à Cysoing et Jehan-Froissart à Quiévrechain.

 

Le matin, Patrick Valois et Joëlle Cottenye se sont rendus au collège Paul-Eluard à Cysoing, un établissement pilote dans le Nord pour ce qui est de l'approvisionnement local.

L'intendant du collège, Jean-Paul Trentesaux, a fourni les chiffres suivants :

  • 98% des élèves sont demi-pensionnaires, soit 740 convives accueillis chaque jour au restaurant scolaire.
     
  • 100% du pain est fabriqué localement, et un pain bio est proposé chaque jour.
     
  • 53% des légumes et des fruits proviennent des fermes aux alentours du collège, ce qui a représenté pour 2014 quelque 9 500 kilos de denrées locales. Résultat : sur cinq années, on a observé chez les élèves une augmentation de 20% de leur consommation de fruits et légumes.
     
  • 30% de la viande, 36% des yaourts proviennent de circuits courts ou/et bio.

  • 41% des poissons sont issus d'une pêche durable : ce sont des espèces qui ne sont pas en voie de disparition, et qui sont pêchées localement (Mer du Nord, Atlantique-Nord).

 

Cette pratique de l'approvisionnement local ne serait pas possible sans l'implication forte du chef de cuisine, Marcel Lorthioir, et de toute son équipe. Et sans l'adhésion à la démarche des élèves, par le biais d'une "commission menus" et d'éco-délégués. 

Nous travaillons au lancement d'une politique d'approvisionnement local des collèges du Nord... On voit clairement que s'il y a une implication forte de l'établissement et, en face, une organisation agricole efficace, on arrive à des résultats remarquables

souligne Patrick Valois.

 

Recycler les déchets alimentaires


L'après-midi s'est poursuivie au collège Jehan-Froissart à Quiévrechain, un établissement qui a décroché en 2013 le prestigieux label (national) d'éco-école, pour ses actions en faveur du recyclage des déchets, - papier, cartouches d'encre, piles, aliments...

 EW 1544

Vincent Vandeput montre à Joëlle Cottenye et Patrick Valois les bacs de compostage
installés dans le jardin, et où sont déposés les déchets alimentaires collectés
au restaurant scolaire (ph. E. Watteau)

 

Le collège n'a pas pour autant négligé l'approvisionnement local :

100% de notre pain provient d'un circuit court. Et nous proposons chaque jour cinq sortes de pain aux convives, pain aux noix, aux fruits, au maïs, aux céréales, etc... C'est une éducation au goût

souligne le chef de cuisine, Vincent Vandeput.

Un effort particulier a été fait pour ce qui est du tri des déchets alimentaires au restaurant scolaire. Chaque année, l'équipe de cuisine forme des ambassadeurs qui guident les convives dans le tri de leur plateau : il s'agit de séparer correctement ce qui est compostable (et qui rejoindra les bacs prévus à cet effet), de ce qui est déchet ménager (emballages, pots de yaourt, etc...).

De son côté, l'équipe de cuisine confie ses cartons, ses emballages, ses boîtes de conserve à une association extérieure au collège qui se charge de les recycler.

Enfin, un dispositif de "flux tendu" a été mis en place pour éviter le gaspillage : à 10 h, Vincent Vandeput est informé du nombre exact de convives pour le repas de midi (ils sont environ 200 par jour). Il peut ainsi préparer avec précision les quantités nécessaires, et suffisantes.

En trois années, nous sommes passés de 15 poubelles à 2 poubelles par semaine

se félicite Vincent Vandeput.

 

"L'émulation est à la fois 
intelligente et collective"


Merci de l'engagement de toute votre équipe pédagogique en faveur du développement durable. Ici, l'émulation est à la fois intelligente et collective

a conclu Joëlle Cottenye.

  EW 1475

Cette année, les ambassadrices du tri au restaurant scolaire de Jehan-Froissart
sont Stessy (à gauche) et Laura, deux élèves de 3e


À noter qu'à Cysoing la visite a eu lieu en présence de Luc Monnet, élu départemental du canton de Templeuve, et, à Quiévrechain, de Béatrice Descamps-Marquilly et de Jean-Noël Verfaillie, conseillers départementaux du canton de Marly.