Version imprimable - Nouvelle fenêtre

À Avesnelles, une MARPA pour se sentir comme chez soi

Publié le 04 octobre 2015 | Engagement solidarité


Située au cœur de l'Avesnois, dans un village de 2 500 habitants, Avesnelles, la Maison d'accueil rurale pour personnes âgées (MARPA) est la seule structure de ce type dans le département du Nord.

Contact

MARPA d'Avesnelles
10, rue de l’Ange-gardien
59440 Avesnelles
Tél. 03 27 64 76 33

site internet

Les autres articles

La MARPA accueille 24 résidants autonomes qui ont choisi de vivre ici le plus souvent pour se sentir moins seuls, en sécurité et profiter d'un quotidien facilité.

Agréée par le Département, gérée par l'AFEJI, elle est un bon compromis, pour celles et ceux qui ne peuvent plus ou ne veulent plus rester chez eux, entre le domicile et les établissements plus médicalisés.

Témoignages d'aînés résidant à la MARPA.

 

Daniel Leclerc, 85 ans

Je suis arrivé ici en avril dernier. Je viens d'Avesnes, juste à côté. Avant, je travaillais à Vallourec à Aulnoye-Aymeries. J'ai décidé de venir ici car je m'ennuyais seul. Et puis, j'ai dû arrêter de conduire. Si j'étais resté chez moi, ça m'aurait beaucoup handicapé ! Ce que j'aime ici, c'est que les gens sont tous lucides et que l'accueil est très agréable. Et puis ma fille peut venir me voir facilement.

 

Lucienne Soleau, 94 ans

Je suis ici depuis 4 ans et je suis l'une des plus anciennes. Avant j'habitais Avesnes et je travaillais en école maternelle. Ici, je me sens en sécurité, même si la vie en collectivité me pèse parfois.

 

Janine Houdelette, 84 ans et Jean Pigeon, 88 ans

Janine Houdelette :

Jean et moi nous sommes rencontrés ici. Moi, je suis là depuis 4 ans, mais Jean est arrivé l'an dernier. Je suis originaire de l'Aisne, mais j'ai longtemps vécu à Avesnes. Je ne voulais plus vivre seule. J'étais en appartement et je ne me sentais plus en sécurité. Ici, Jean et moi avons chacun notre studio mais nous partageons ensemble de très nombreux moments.

 

Jean Pigeon :

Ça nous convient parfaitement comme ça, on a notre autonomie. Moi je suis originaire d'ici mais j'ai quitté la région pendant 50 ans. Je travaillais dans le Doubs où j'étais cadre dans l'industrie alimentaire. J'ai choisi de venir passer mes vieux jours là où je suis né. Les racines, c'est important pour moi. Mes belles-filles m'ont présenté la MARPA, j'ai trouvé que c'était la solution idéale. Pour moi, ce qui est essentiel, c'est de pouvoir garder mon indépendance sans me sentir isolé.

 

Joseph Detaille, 78 ans

J'ai rejoint la MARPA il y a quelques mois, suite au décès de ma femme. J'habitais du côté de Buironfosse, dans l'Aisne, non loin d'ici. J'ai visité plusieurs structures ; c'est celle-ci qui m'a paru la plus appropriée. Je me sens bien ici, les gens sont sympas et l'accueil est familial.

 



baseline