Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Un audit conduit le Département sur la voie des économies

Publié le 16 juin 2015 | Le Nord Institution


Le Conseil départemental s’est réuni en séance plénière le 15 juin 2015. Au menu, le présentation d’un audit sur les finances du Département et l’adoption du compte administratif 2014.

Vidéo

Retrouvez la séance du 15 juin en vidéo :
 

SÉANCE DU 15 JUIN 2015

 

Retrouvez les extraits vidéo des différentes interventions des conseillers départementaux sur :

Video Pictol'audit des finances du Département

Video Pictol'actualisation du Projet éducatif départemental 

Twitter

twitter-oiseauRetouvez les temps forts de cette séance sur @lenord avec le #cd59

Actualités

L’audit sur la situation financière du Département était attendu depuis les élections départementales d’avril dernier. Jean-René Lecerf, Président du Conseil départemental, et Christian Poiret, 1er vice-président en charge des Finances, en ont présenté les conclusions.

Réalisé par le cabinet Michel Klopfer, cet audit portait sur trois axes : l’état des finances, les évolutions prévisibles et les scénarios pour redresser la situation.

Pour Jean-René Lecerf,

il s’agit de prendre acte de l’état des finances départementales et de la gravité extrême de notre situation, à tel point que la question de la mise sous tutelle de l'Etat pourrait se poser dès aujourd'hui. 

Lecerf audit.lampla (6)

 

Et de mettre en exergue cinq paramètres mettant à mal les finances départementales :

L’épargne brute, c’est-à-dire notre capacité à investir, a été divisée par deux depuis 2011, passant de 262 millions à 134 millions en 2014. On constate aussi une faible progression des recettes, des dépenses sociales qui explosent, notamment le RSA et les frais d’hébergement (enfance, personnes âgées et personnes handicapées), la baisse des dotations de l’État, un recours accru à l’emprunt.
En clair, et selon les conclusions de l’audit, "le Département a totalement épuisé ses marges de manœuvre financières."

De son côté, Christian Poiret précise :

Nous devons régénérer notre épargne qui ne nous permet plus aujourd'hui d'emprunter. Or, il faut rassurer les banques avec un plan pluriannuel de gestion. C'est ça ou la mise sous tutelle. Il faut relancer l'investissement pour relancer l'emploi, dans l'intérêt des Nordistes. Notre volonté, c'est de faire avancer le Nord !
 

cpoiret pleniere 150615-s

Christian Poiret, 1er vice-président chargé des Finances.



Quelles pistes d’économies ?


Au regard de ces données, Jean-René Lecerf a exposé différentes mesures d’économies :


Il nous faut réduire le train de vie du Département, baisser la masse salariale de 8 % en ne remplaçant pas systématiquement les départs en retraite ou "naturels", soit 300 à 350 personnes par an, ce qui ferait économiser 40 millions d’euros, diminuer de moitié le parc des véhicules départementaux, réduire les travaux dans les services et porter un effort particulier sur les dotations aux organismes associés.

Et de conclure :

Ainsi, il est attendu une économie de 100 millions des dépenses de fonctionnement d’ici 2016, mais ça ne suffira pas s'il n'y a pas une évolution des politiques de l'État, notamment envers les Départements. Ce n'est pas de gaieté de cœur que nous proposons ces dispositions, car la vocation du Département est de soutenir des politiques volontaristes et les investissements des communes et collectivités. 
Et d’annoncer que pour 2016, le montant des investissements du Département se limitera à 200 millions d’euros.



Le Projet éducatif départemental en pause


 

Parmi les autres dossiers examinés par le Conseil départemental figurait aussi l’actualisation du Projet éducatif départemental, pour lequel une pause dans la généralisation à tous les collèges du Nord a été actée.

Pour Joëlle Cottenye, vice-présidente en charge de l’Éducation et des collèges,

le dispositif nécessite certains réajustements. A un moment, il faut faire une pause, prendre une loupe et établir un diagnostic de ce qui marche bien et moins bien, et ainsi voir ce qui peut être poursuivi. Accentuer le volet parentalité, par exemple, me paraît important... 
En fin de séance, et à la lumière du débat sur l’audit des finances départementales, le compte administratif du Département a été adopté.


baseline