Version imprimable - Nouvelle fenêtre

"Chantons baroque", un concert de haut vol

Publié le 12 mai 2015 | Ambition jeunesse


Les collégiens et le Concert d'Astrée en concert au Nouveau-Siècle. Photo : E. Watteau

A Lille, ce 11 mai, 400 chanteurs des chorales de collèges et de lycées du Nord ont donné un concert exceptionnel avec le Concert d'Astrée. Un "bis" a été offert au public le 18 mai sur la scène du Phénix, à Valenciennes.

Les autres articles

Vidéos

Impressionnant : sur la scène de l'auditorium du Nouveau-Siècle se déploient quelque 400 jeunes choristes, autour des musiciens du Concert d'Astrée.

Ils viennent de Douai (collège Châtelet, lycée Corot), Valenciennes (collèges Carpeaux et Watteau, lycée Watteau), Lille (collège Carnot, lycées Fénelon et Pasteur), et Arras (collège Bodel).

Un millier de personnes sont venues apprécier le fruit d'une année de travail. Un constat est à l'origine de cette aventure : il existe de nombreuses chorales dans les collèges et lycées du Nord, mais rares sont celles qui "s'attaquent" au répertoire baroque, perçu comme trop difficile.

 

Chansons, airs de cour, suites, courantes…

 

En résidence à l'opéra de Lille, le Concert d'Astrée est un prestigieux ensemble instrumental et vocal, dirigé par Emmanuelle Haïm. Il mène depuis plusieurs années de multiples actions avec les collégiens du Nord, avec le soutien du Département.

Mi 2014, un programme est proposé par le Concert d'Astrée, d'un spectre large du répertoire baroque, allant de Monteverdi à Bach, en passant par Purcell, Vivaldi, Charpentier, Rameau, Händel. Soit une quinzaine de pièces : chansons, airs de cour, suites, courantes, extraits d'opéra.

Quelques transpositions ont été nécessaires pour certaines voix, mais en gardant l'esprit de cette musique, en prenant soin de ne pas la dénaturer

explique Micheline Ferrando, coordinatrice musique au rectorat de Lille.

 

 

collègeconcertd'Astrée2
Les parties chantées des œuvres choisies dans le répertoire baroque ont été interprétées en polyphonie ou à l'unisson.

 

Les répétitions débutent en octobre 2014, avec des chorales issues de classes à horaires aménagés musique (CHAM). Les 23 et 24 novembre 2014, Xavier Ribes, chef de chœur du Concert d'Astrée, travaille le programme avec les profs d'éducation musicale et de chant choral.

La bande-son réalisée à cette occasion par la pianiste Ana Giurgiu-Bondue est ensuite utilisée lors des répétitions des chorales, lesquelles se frottent par la même occasion, suivant les compositeurs, à l'anglais, à l'allemand, au français du XVIIe siècle, à l'italien, et (un peu) au latin !

 

 

Un même sentiment d'allégresse

 

En mars, des demi-journées de répétition sont organisées à Lille, Valenciennes et Douai, et en avril les musiciens du Concert d'Astrée se joignent aux séances de travail des lycéens et collégiens.

Pour nous, c'est important d'être dans la médiation, d'accompagner les participants. Les élèves, pour leur part, ont apprécié de rencontrer les musiciens, d'échanger avec eux. Ils se sont aussi rendu compte à quel point on peut être passionné par son métier"

dit Céline Foucaut, responsable de la médiation au Concert d'Astrée.

 

 

collègeconcertd'astrée3
Lucie Delianne et Noé Becaus (au premier rang, à gauche) ont interprété avec les musiciens du Concert d'Astrée une chanson à danser "Celle qui fait tout mon tourment", de Marc-Antoine Charpentier.

 

Une ultime journée de répétition, à l'auditorium du Nouveau-Siècle, a rassemblé tout le monde avant le concert du soir, auxquels certains élèves ont participé aussi comme instrumentistes.

C'est le cas de Lucie Delianne et Noé Becaus, scolarisés au collège Carnot, élèves de la classe de viole de gambe du Conservatoire de Lille, qui ont interprété une chanson à danser de Marc-Antoine Charpentier.

Pour nous, jouer avec des instrumentistes renommés, des spécialistes de la musique baroque, c'était une première

commentent Lucie et Noé.

Les enseignants ont pris chacun leur tour la direction du chœur. Ce concert, proposé par l'académie de Lille, le Concert d'Astrée et l'Association régionale pour l'expansion des rencontres chorales scolaires, s'est achevé en apothéose avec l'"Hallelujah" du Messie de Händel, le chœur à l'unisson partageant un même sentiment d'allégresse !

 

 

 

 

Photos : Emmanuel Watteau


baseline