Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Concours des mini-entreprises : les collégiens mobilisés

Publié le 13 avril 2015 | Ambition jeunesse


Mini-entreprise collège Desrousseaux Armentières

Des élèves de 4e du collège Desrousseaux à Armentières ont créé une mini-entreprise de fabrication de pochettes en jean recyclé et de tours de cou porte-clés.

Découvrir l'organisation d'une entreprise, s'initier à la gestion de projet, apprendre à travailler en équipe, prendre des décisions, avoir des responsabilités… "Entreprendre pour apprendre" initie chaque année près de 1 500 collégiens et lycéens à l'esprit d'entrepreneuriat à travers les mini-entreprises. 

Parmi eux, 12 élèves de 4e du collège Desrousseaux à Armentières, encadrés par un professeur de technologie et une professeur d'anglais, qui ont lancé une mini-entreprise de fabrication de pochettes en jeans recyclé (pour mettre son portable) et des tours de cou porte-clés.

Ce type d'actions permet de remotiver les élèves – certains sont en effet plus fragiles au niveau scolaire –, de les valoriser et de redonner du sens à l'enseignement pluri-disciplinaire,

expliquent Laurence Delvaux et Céline Dochy, principale et principale adjointe du collège :

Le projet associe autonomie et acquisition de savoirs. Il favorise l'estime de soi, permet de redonner confiance. De plus, il fédère le groupe et responsabilise chacun

 

 

Un directeur, un commercial
et un responsable de communication  

 

 

A raison de deux heures par semaine, les élèves travaillent à leur projet. Chacun a un rôle au sein de l'entreprise : il y a un directeur, un commercial, un responsable de la communication…

C'est une étape avant d'arriver dans le monde du travail ; ça nous prépare à l'avenir, c'est enrichissant

dit Mehdi Chafik, qui a endossé le rôle de patron de l'entreprise.

Plus tard, j'aimerais avoir ma propre entreprise d'import export.

 

Mini-entreprise collège Desrousseaux 2.JPG

 

Les élèves participent à des ventes de leur production sur le marché d'Armentières, ainsi que dans l'enceinte du collège. Ils ont trouvé un sponsor (City retouche) qui leur coud les pochettes. Ils ont également créé un site internet pour valoriser leur travail.

C'est un projet qui tourne bien

indique pour sa part François Six, professeur de technologie qui accompagne le groupe,

Ici ils développent des compétences et ils se font plaisir…

 

Prochaine étape : la finale régionale du concours des mini-entreprises qui aura lieu à Lille le 27 mai. Les élèves présenteront leur projet devant un jury. Une partie de cette présentation se fera en anglais. 

Souhaitons-leur bonne chance.

 



baseline