Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Le Département partenaire du Contrat de Plan

Publié le 20 février 2015 | Innovation territoires


Séance plénière CPER Région Nord Pas-de-Calais

Ce mardi 17 février avait lieu la séance plénière du Conseil régional Nord Pas-de-Calais relative au protocole d'accord du Contrat de plan État-Région 2015-2020. Ce protocole va servir de base à la rédaction du Contrat de plan dont le Département sera signataire.

Faire converger les moyens pour l'avenir de la région, voilà le sens du protocole d'accord du Contrat de plan État-Région 2015-2020.

Les Départements du Nord et du Pas-de-Calais, ainsi que la Métropole européenne de Lille, sont associés à la démarche de contractualisation, aux côtés de l'État et de la Région.

Cette convergence va permettre de mobiliser plus de quatre milliards d'euros :

  • 750 M€ de l'État
  • 550 M€ de la Région
  • 350 M€ des Départements du Nord et du Pas-de-Calais et la Métropole européenne de Lille
  • des crédits d'État (plan Campus, rénovation urbaine…)
  • des fonds européens
  • Calais Port 2015 (280 M€) et Canal Seine Nord Europe (1 500 M€).

Sept volets thématiques ont été définis : 
 
  • la mobilité multimodale,
  • la transition écologique et énergétique,
  • le numérique,
  • l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation,
  • l'emploi,
  • l'innovation, les filières d'avenir, l'usine du futur,
  • le volet territorial, avec notamment une entrée par pôle métropolitain (Littoral, Artois, Hainaut-Avesnois-Cambrésis).

 

 

"Au service de la création d'emplois"

 

 

Le devoir des collectivités territoriales est d'assurer le développement des territoires. C'est un défi et une responsabilité. Avec l'État et les Régions, les Départements ont l'ambition de conjuguer leurs forces, au service du développement économique, de la création de richesses et d'emplois,

a indiqué Didier Manier, président du Conseil général du Nord.

Début 2014, le Département du Nord avait adressé une contribution aux services de l'État, reprenant les projets qu'il priorise comme le contournement Nord de Valenciennes, le Très haut débit ou encore l'aménagement des Espaces naturels sensibles.

Lors de son intervention, Didier Manier a également évoqué la question de la mobilité – et notamment de "l'engorgement de l'autoroute A1 qui doit être pris en compte" – et les contrats de territoire qui viennent d'être signés : 

Nous souhaitons que les projets des contrats de territoire soient intégrés au Contrat de Plan État-Région,

a-t-il ajouté.

Prochaines étapes : la rédaction du Contrat de plan État-Région 2015-2020 en mars puis, après les différentes phases de consultation et de délibération, sa signature par les cinq partenaires en juin.

Une "clause de revoyure" est également prévue pour 2016, qui prendra en compte la fusion avec la Picardie.

 

 


baseline