Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Une charte qui contribue au "bien vieillir"

Publié le 13 novembre 2014 | Engagement solidarité


Les signataires de la charte élaborée à l'initiative du CLIC de la Vallée de la Lys

Le 6 novembre, à Comines, les professionnels de la Vallée de la Lys ont signé une charte de qualité de la prise en charge de la personne âgée dépendante au domicile.

Le syndicat intercommunal Euralys regroupe sept communes de la Vallée de la Lys, soit 53 000 habitants, dont 7 % ont plus de 75 ans. Un pourcentage rappelé par Alain Detournay, président d'Euralys, et maire de Comines, pour qui

c'est un devoir de favoriser le plus possible le maintien de la personne âgée à domicile, dans son environnement familial.

En 2010, avec le soutien du Conseil général, Euralys a créé le Centre local d'information et de coordination de la Vallée de la Lys.

A l'initiative de ce CLIC, une charte de qualité de prise en charge de la personne âgée dépendante au domicile a été élaborée par une trentaine d'organismes de soins travaillant sur la Vallée de la Lys : services d'aide à domicile, centres de soins, services de soins infirmiers à domicile, équipes spécialisées Alzheimer à domicile, etc.

 

"Poser les fondamentaux"


Ne pas faire à la place de la personne âgée mais l'encourager à le faire elle-même ; respecter l'intimité de la personne âgée ; apporter un soutien moral à la personne âgée et à son entourage ; etc. Les 20 articles de la charte visent à hausser le niveau d'exigence de qualité des actions de prise en charge de la personne âgée dépendante à domicile.

Vous avez mené un travail de clarification, qui s'accompagne d'une recherche d'éthique. Prendre le temps pour poser les fondamentaux, c'est une démarche tout à fait remarquable

a estimé Jacques Marissiaux. L'élu a rappelé que le droit d'être bien traité a figuré parmi les thèmes récurrents des ateliers citoyens organisés pendant le premier semestre 2014 par le Département, sur la prise en charge de l'autonomie des personnes âgées.

Jacques Marissiaux a également indiqué que le Département soutient à hauteur de 3 millions d'euros par an la trentaine de CLIC créés dans le Nord pour informer le public et accompagner les personnes âgées dans le cadre du maintien à domicile.

J'estime que c'est de l'argent public bien investi

a-t-il conclu.

 


Photo ci-dessus : Jacques Marissiaux, vice-président du Conseil général en charge des personnes âgées, était présent à cette cérémonie, ainsi que Marie Deroo, élue du canton de Tourcoing-Nord. 


baseline