Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Rencontres de l'Agenda 21 : des vélos dans les bus et les trains, pour les chevaux c’est plus compliqué !

Publié le 25 septembre 2013 - Mis à jour 03 novembre 2014 | Le Nord Citoyen


Rencontre territoriale Agenda 21 à Maubeuge le 24 septembre 2013

La 5e rencontre territoriale de l'Agenda 21 du Département du Nord a eu lieu à Maubeuge le 24 septembre 2013.

Depuis plus de 10 ans, le Département du Nord s’est engagé dans un Agenda 21 «interne », pour intégrer progressivement les enjeux de plus en plus pressants du développement durable. La collectivité territoriale, qui compte près de 12 000 agents répartis sur tout le territoire, a mis en place des actions innovantes dans le domaine des transports, de l’utilisation du papier, de la pollution de l’air intérieur de ses locaux, de la construction HQE de ses équipements, de l’alimentation dans les restaurants scolaires, ou de l’aménagement des routes, pour ne citer que quelques exemples.

 

Les rencontres territoriales 2013 sont la deuxième étape : un Agenda 21 co-construit avec les Nordistes autour de leurs priorités. Elles seront reprises dans le Livre blanc publié à l’issue des Rencontres, et débattues par un Copil de 42 membres, dont 21 citoyens (on peut candidater pendant les réunions publiques).


La 5ème des 7 rencontres territoriales présidées par Jean Schepman, vice-président du Département chargé du Développement durable, de l’Environnement et de la Politique de l’Eau, s’est déroulée à Maubeuge le 24 septembre 2013.

agenda21-rencontre-maubeuge-bonamis-site

Les propositions des participants seront reprises

dans le Livre blanc.

(Photo : Christophe Bonamis)

A l’Hôtel de Ville, les participants ont co-construit autour des quatre grands thèmes qui leur étaient présentés :

  1. préserver les ressources ;
  2. mettre l’économie au service de l’humain ;
  3. s’épanouir personnellement et collectivement ;
  4. bien vivre ensemble.

Des thèmes généraux qui regroupent dix enjeux concrets : les économies d’énergie, l’habitat-logement, les milieux naturels, la production et la consommation responsable, le tourisme, le sport, la culture, la cohésion sociale et la mobilité…

 

Dans un département qui a beaucoup souffert d’un mode de développement non durable, comment redonner un sens à l’économie, trouver des alternatives, pour que chacun ait sa place dans la société ? Comment (r)établir des ponts entre les générations ? Comment garantir la cohésion sociale et éviter le repli sur soi ? Comment favoriser la mobilité physique et sociale ?

 

Autant de questionnements qui appelaient des propositions. En voici quelques unes parmi bien d’autres, qui seront reprises dans le Livre blanc publié à l’issue des rencontres, et débattues par le comité de pilotage citoyen bientôt installé :

  • développer les circuits courts alimentaires et la commande publique locale
  • créer un service public de diagnostics immobiliers fiables
  • accroître l’intermodalité des déplacements et les modes doux, meilleure information sur les horaires
  • réduire l’utilisation de produits phytosanitaires
  • réguler l’exploitation commerciale du bois des forêts nordistes
  • labelliser les communes qui mettent en œuvre un Agenda 21
  • lier culture, sport et tourisme par des activités nature de découverte patrimoniale
  • utiliser les cours d’eau pour produire de l’énergie
  • mutualiser les équipements sportifs publics.

 

Philippe Léty, vice-président du Conseil général et « ambassadeur Agenda 21 » pour l’Avesnois, a conclu la soirée de façon imagée :

On peut favoriser les modes doux et alternatifs de transport, en mettant par exemple plus de vélos pliants dans les trains et même les bus. Pour les chevaux, ce sera plus compliqué ! »

 

Dernière rencontre : à la Médiathèque d’Haussy, arrondissement de Cambrai, vendredi 27 septembre, de 18h30 à 20h30.