Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Vélo : changer de vitesse, changer de braquet

Publié le 26 septembre 2014 | Liberté mobilité


Des cyclistes au vélodrome de Roubaix

Le Nord et le Pas-de-Calais ont accueilli les 18es rencontres des Départements et Régions Cyclables en Nord-Pas-de-Calais. Avec, le 25 septembre, une journée de débats, à Lille. Et, le 26 septembre, une randonnée découverte à vélo à travers le Pas-de-Calais.

Kiosque

Les autres articles

Venus de toute la France, quelque 300 élus et techniciens des Départements et des Régions, mais aussi des EPCI (Etablissement public de coopération intercommunale) ont participé à ces 18èmes rencontres, qui avaient pour thème : "Le vélo, le changement en mouvement".

Objectif de ces rencontres annuelles : faire vivre au sein des collectivités territoriales françaises une dynamique pour que le vélo ait enfin toute sa place dans notre société.

L'originalité de cette édition 2014 : pour la première fois, elle a été  co-organisée et co-accueillie par plusieurs collectivités, les Départements du Nord et du Pas-de-Calais, et la Région. L'édition 2013 avait eu lieu dans les Yvelines, celle de 2015 se déroulera dans la Drôme.

 

Une alternative au tout voiture

 

Le Nord, terre de vélo ? C'est vrai du point de vue des événements sportifs : Paris-Roubaix, les 4 jours de Dunkerque, et le Tour de France, qui fait souvent étape dans la région. C'est encore plus vrai pour la pratique au quotidien, que les collectivités cherchent à développer, et notamment le Département du Nord, qui a adopté en juin 2013 un Plan cyclable.

Ce Plan cyclable a été porté par le nouveau président du Conseil général Didier Manier, élu le 22 septembre dernier, alors qu'il était 1er vice-président en charge des Transports et des Infrastructures. C'est ce qu'a rappelé, devant les congressistes, Jean Schepman, vice-président du Conseil général du Nord en charge notamment du Développement durable. 

Nous en sommes convaincus, le vélo est un moyen de transport d'avenir et peut répondre à de très larges besoins de mobilité.

a-t-il indiqué, en ajoutant :

Les discours moralisateurs ne suffisent pas : le vélo ne se développera pas tant que sa pratique ne sera pas sécurisée. C'est un fait, en ville, sur certaines routes de campagne, faire du vélo peut potentiellement être dangereux du fait d'aménagements insuffisants (...) Le Département du Nord a pris conscience de son rôle dans ce domaine. D'ores et déjà, nous avons aménagé 610 km de routes départementales, et 95 km de voies vertes afin de proproser une alternative au tout voiture.
 

velo2

 

L'objectif du Département à long terme est ambitieux :

Atteindre d'ici 2030 les 2 000 km d'aménagements cyclables, tous types d'aménagement confondus.

 

Le développement le vélo touristique

 

L'association Départements et Régions cyclables (DRC) a l'ambition de faire de la pratique du vélo en ville un vecteur de développement urbain, avec la multiplication des pistes dédiées. Elle a aussi sur sa feuille de route la promotion du vélo touristique, du cyclisme d'itinérance.

Ainsi fut-il question, lors ces 18èmes rencontres, du développement des EuroVélo. Ces itinéraires doivent devenir, à plus ou moins long terme, l'équivalent cycliste des Chemins de grande randonnée, permettant aux amoureux de la petite reine de faire des périples à travers les pays d'Europe et les régions de France.

Le Nord-Pas-de-Calais est traversé par trois EuroVélo :

  • le 4, qui épouse le littoral
  • le 5 qui mène de Londres à Rome (en passant par la métropole lilloise)
  • le 3, qui relie la Norvège et Saint-Jacques de Compostelle (en coupant à travers l'Avesnois).

 

Le 26 septembre, quelque 150 congressistes sont passés aux travaux pratiques, sur le terrain, en reliant à vélo Billy-Montigny au Louvre-Lens, soit 25 km de randonnée cycliste.

 

Photo du haut : dans la soirée du 25 septembre, une soixantaine de congressistes sont allés s'initier au vélo de piste au nouveau vélodrome de Roubaix (photo : Philippe Houzé)