Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Sur scène, même les maths peuvent être amusantes !

Publié le 02 juin 2014 | Ambition jeunesse


Des collégiens de Maubeuge prennent goût aux mathématiques en les abordant de manière originale, notamment en les intégrant dans un spectacle théâtral.

Au collège Vauban de Maubeuge, les vingt élèves de la 5e Watteau ont désormais un rapport plus familier avec les mathématiques et la physique.

Il serait exagéré de dire que la proportionnalité, l'électricité, les nombres relatifs, la symétrie ou l'électricité n'ont plus de secrets pour eux, mais ils garderont sûrement longtemps le souvenir des moments partagés en répétition et sur scène autour de ces thématiques plutôt austères de prime abord. 

Cédric Aubouy et David Latini de la compagnie L'île logique, basée à Vannes (56), mènent depuis janvier 2014 avec ces collégiens un projet réparti sur cinq semaines et qui trouvera son aboutissement lors de trois représentations en juin.

 

Rendez-vous avec Pi

 

Ancien professeur de maths, et depuis longtemps artiste, Cédric a créé cette compagnie de "clowns scientifiques"pour vulgariser les sciences théoriques et la logique auprès des publics de tous âges.

La construction de la médiatrice, quand ils l'ont faite sur scène, ils y arrivent mieux sur le papier. Ils retiendront Pi, personnage récurrent qu'on suit au fil du spectacle. On leur fait faire de l'impro et on les guide un peu mais c'est eux qui écrivent les textes. L'idée c'est aussi qu'ils puissent à toucher à tous les ingrédients du théâtre :  affiches, communication, régie, costumes, décors, chant, danse…

explique Cédric Aubouy. 

Autour des adolescents, l'association de parents d'élèves a été impliquée pour la communication, les décors, le maquillage,etc., de même que le centre social de la Fraternité qui a mis à disposition pour le projet un vidéaste ainsi que l'association Secteur 7, spécialisée dans les danses urbaines, qui apprend aux jeunes comédiens quelques chorégraphies pour le spectacle.

Ce spectacle atypique est financé par le Projet éducatif global départemental et s'intègre dans une démarche plus large du collège Vauban, en lien avec l'association La Cité des géométries.  Celle-ci a mis en place dans l'établissement deux autres projets.

Les maths, c'est aussi pour les filles

Le premier est un laboratoire de maths animé par des mathématiciens en résidence qui permet aux élèves qui le souhaitent d'aborder plus concrètement la géométrie.

L'autre projet, intitulé "les filles et la science", est destiné à battre en brèche les idées reçues et à rassurer les collégiennes sur leurs capacités : non, les filles ne sont pas moins douées pour les maths et les sciences que les garçons. Des visites dans des laboratoires de recherche leur ont prouvé qu'on pouvait être femme et scientifique.

L'objectif de tous ces projets est de redonner aux élèves le goût de faire des maths et des sciences et, si possible, de susciter des vocations.

déclare Julie Gosselin, le professeur référent pour le collège.