Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Métropole : un projet d’habitat innovant

Publié le 31 mars 2014 | Engagement solidarité


ILLUSTRATION : un lotissement pour personnes âgées réalisé par Partenord à Killem (Flandres)

"Octave" est un projet expériemntal d'habitat adapté aux personnes vieillissantes, une formule intermédiaire entre le logement classique et l’établissement pour personnes âgées.

 

Le Département est partenaire de ce projet piloté par Lille métropole communauté urbaine.

Aujourd’hui, moins de 10 % des personnes âgées passent leurs dernières années dans un EHPAD. Dans l’avenir, cette proportion ne devrait pas augmenter car le coût d’un établissement, pour la personne et sa famille comme pour la société est très élevé, et surtout la plupart des gens préfèrent rester à leur domicile.

En partenariat avec sept organismes HLM volontaires, dix communes, de toutes tailles, en zones urbaines et rurales, se sont portées volontaires pour accueillir l’expérimentation.

Parmi celles-ci, Armentières, Comines, Illies, Lambersart, Lille, Roubaix, Santes, Tourcoing et Villeneuve d’Ascq.

 

Logements adaptés et solidarité

 

Le projet repose sur trois grands principes :

  • Des logements adaptés au vieillissement (plain-pied ou ascenseur, portes suffisamment larges, salles de bains adaptées…), sans avoir des aménagements trop sophistiqués.

    D’une superficie d’environ 54 m2, ils permettent à la personne âgée de maintenir les liens sociaux pour accueillir à l’occasion leur famille.

    Ces logements sont regroupés par huit — d’où le nom d’Octave — mais sont intégrés dans un programme plus vaste, afin de favoriser les échanges intergénérationnels.

  • L’accompagnement des habitants par le service Savela — financé à hauteur de 20 000 € / an par le Département. Géré par l’association du centre Féron-Vrault, ce service consiste en la visite tous les quinze jours d’un conseiller référent, dont le poste est mutualisé pour dix Octaves.

    Son rôle : sécuriser le locataire, détecter ses pertes d’autonomie, lui suggérer des solutions pour l’aider, l’informer des animations dans son quartier pour l’aider à conserver une vie sociale…

  • La solidarité entre les locataires âgés. Les personnes qui choisiront d’habiter une Octave s’engageront à veiller sur leurs voisins pour pouvoir prévenir le conseiller référent en cas de situation inquiétante.

 

Cette formule n’a pas la prétention d’être la solution unique, car il n’existe pas de formule-type. Mais elle fait partie d’une palette d’offres pour les personnes vieillissantes et âgées

conclut Anne-Chantal Bernard, consultante en gérontologie.

 

 

Photo d'illustration : un lotissement pour personnes âgées réalisé par Partenord à Killem (Flandres).