Version imprimable - accessibilite.lien.target.libelle

Marguerite Yourcenar

Publié le 07 juin 2011 - Mis à jour le 27 mars 2013

PARTAGER SUR :  Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Marguerite Yourcenar a passé les neuf premières années de sa vie en Flandre.

Marguerite Yourcenar a passé les neuf premières années de sa vie en Flandre : l'hiver à Lille, dans l'hôtel particulier de Noémi, la grand-mère peu aimée qui habitait rue Marais (actuelle rue Jean-Moulin), l'été au mont Noir, à Bailleul, ou sur la côte belge.

En 1980, Marguerite Yourcenar évoque les lieux de son enfance, à Saint-Jans-Cappel, lors d'une interview qu'elle accorde à la journaliste Catherine Claeys :

Ici, il y a comme en Hollande, comme dans la Flandre belge, je dirais même dans le Danemark, ces immenses paysages plats avec de grands ciels, où les nuages changent sans cesse l'immensité du ciel, l'humilité et la modestie, et en même temps, la solidité des constructions humaines paysannes, la beauté des arbres, la beauté des grandes rangées d'arbres dessinant, en quelque sorte, la ligne de l'horizon et la beauté d'une atmosphère qui change sans cesse, comme dans certains tableaux du XVIIe siècle, qui ont merveilleusement senti cette beauté particulière du Nord.

Une lettre de Marguerite Yourcenar à son neveu Georges de Crayencour décrit le souvenir de l'émotion qu'elle a ressentie le jour où elle a vu, au mont Noir, sa "première neige".

Ce mont Noir est l'une des collines qui dominent la plaine de Flandre. Là se trouve la propriété qui vient de Noémi et que Marguerite ne cesse d'explorer, au sens propre comme au figuré, dans sa petite enfance comme dans ses livres.

 


baseline