Version imprimable - accessibilite.lien.target.libelle

Le port départemental de Gravelines

Publié le 24 mars 2007 - Mis à jour le 27 mars 2013

PARTAGER SUR :  Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Gestionnaire du port de Gravelines/Grand Fort Philippe depuis 1986, le Département est chargé de l'entretien et de l'aménagement du patrimoine portuaire, de l'évacuation à la mer des eaux de l'Aa, du maintien des conditions de navigation et de la protection contre les intrusions marines.

Dans sa conception actuelle, le port de Gravelines/Grand Fort Philippe a été aménagé au cours des 18e et 19e siècles. Le chenal a été creusé en 1738 et l'écluse Vauban, les quais, ainsi que le Bassin ont été créés en 1871.

Initialement port de pêche, il accueille aujourd'hui les plaisanciers et les amateurs de sports nautiques. Le site, d'une capacité totale de 450 emplacements, est divisé en 3 bassins permettant d'accueillir selon les bassins des bateaux de 8, 12 ou 15 mètres.

Une vingtaine d'agents assurent toute l'année l'exploitation, la maintenance et l'entretien des ouvrages. En parallèle, des entreprises extérieures sont missionnées pour assurer des gros travaux tels que la réparation et le réaménagement des quais et des jetées, ainsi que les travaux de dragage et du curage. Il s'agit de rendre le port plus performant et de garantir une qualité de service à ses usagers.

 

 

Un important programme
de modernisation et de sécurisation
des ouvrages du port en 2014/2015

 

 

La première phase des travaux de modernisation et de sécurisation des ouvrages du port, portant sur les écluses Vauban et 63bis, consiste :

  • au remplacement de toutes les portes de l'écluse 63 bis et d'une porte de l'écluse Vauban,
  • à la mécanisation des manœuvres des ouvrages,
  • à la création de dispositifs permettant la circulation des différentes espèces piscicoles.

 

Ces aménagements permettront :

  • la pérennisation des ouvrages et leur fiabilisation,
  • une meilleure gestion des évacuations gravitaires et des risques liés aux submersions marines : fiabilité et réactivité des ouvrages et des manœuvres,
  • d'améliorer les conditions de travail des agents d'exploitation,
  • d'assurer la continuité écologique des ouvrages.

 

Durée des travaux : 14 mois
Montant de l'opération : 6 600 000€ TTC

 

Ce projet bénéficie d'une subvention de l'Union européenne pour un montant de 1 893 154€ HT et de l'Agence de l'eau pour un montant de 306 793€ HT.

 

 

logo Union européenneLogo FEDERlogo Agence de l'eau

 




baseline