Version imprimable - accessibilite.lien.target.libelle

Agir pour l'emploi des allocataires du RSA

Publié le 27 juin 2016

PARTAGER SUR :  Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Depuis 2015, le Département du Nord réoriente sa politique d'insertion des allocataires du RSA afin de favoriser le retour à l'emploi.

La délibération-cadre votée le 17 décembre 2015 donne la priorité à l’emploi dès l’orientation dans le dispositif RSA en favorisant le rapprochement entre les entreprises et les allocataires du RSA.

L’objectif que s’est fixé le Département du Nord est de mobiliser, d’accompagner et de soutenir les efforts des acteurs de l’emploi des publics en difficulté, sans pour autant se substituer à eux.

Ces nouvelles orientations sont articulées autour de plusieurs axes :

 

 

Formation d'un ex-allocataire du RSA à la pâtisserie à Caudry

 

Priorité à l'emploi dès l'orientation dans le dispositif RSA

 

Améliorer l'orientation des allocataires

L'orientation automatique a été mise en place dans le département du Nord en raison du nombre très important d'allocataires. Cependant, 30 % des personnes orientées vers Pôle emploi ne font pas la démarche d'inscription.

Une convention prévoit l'échange de données informatiques entre Pôle emploi et le Département. Cela permet, par rapprochement de données avec le flux informatique de la CAF, une meilleure connaissance du profil des allocataires.

Cette information permet d'orienter de manière plus fine et pertinente les allocataires, non seulement en fonction de leur inscription à Pôle emploi, mais aussi en tenant compte de leur degré d'autonomie par rapport à l'emploi.

 

Priorité aux nouveaux entrants dans le RSA

Les personnes qui entrent dans le RSA sont celles qui ont la plus grande probabilité d'en sortir rapidement.

Le Département souhaite donc

  • privilégier une approche souple et réactive,
  • orienter et de proposer un soutien aux nouveaux allocataires dès leur entrée dans le RSA,
  • raccourcir les délais entre la prescription d'une mesure et sa mise en œuvre.

 

 

Retour en haut de page

 

 

Agir avec les employeurs

 

Le Département développe ses relations avec les entreprises ainsi qu'avec les "grands comptes" (SNCF, La Poste, ENGIE, Partenord, Auchan, Enedis, Amazon…) et les groupements d'employeurs pour prioriser l'accès ou le retour à l'emploi des allocataires du RSA.

Les pistes suivies par le Département pour réaliser cet objectif sont les suivantes :

  • Développer et mobiliser un réseau d'entreprises et de grands comptes
  • Identifier les besoins en formation pour les métiers en tension ou porteurs d'emploi
  • Collaborer avec les branches professionnelles pour identifier mesurer et qualifier les compétences
    recherchées (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences)
  • Utiliser les fonds de la formation professionnelle en renforçant les relations avec les OPCA (Organismes paritaires collecteurs agréés)
  • Promouvoir le parrainage en entreprise
  • Élargir l'accès aux allocataires du RSA au Programme régional des formations
  • Asseoir la place du Département dans les instances d'aménagement et de développement économique
  • Se mobiliser et anticiper sur les grands projets porteurs d'emploi.

 

Des partenariats concrétisés dès 2015

 

Trois grands partenariats ont été signés depuis fin 2015 :

 

 

Retour en haut de page

 

 

Soutenir les employeurs qui s'engagent dans l'insertion et l'accès à l'emploi des allocataires du RSA

 

Ouvrir les cofinancements des contrats aidés en faveur des entreprises et du secteur marchand

En 2015, le Département a cofinancé avec l'État :

  • 1 030 CDDI (contrats à durée déterminée d'insertion) de 12 mois dans les ateliers et chantiers d'insertion,

  • 400 CAE (contrats d'accompagnement dans l'emploi) de 6 mois sur des postes d'agents départementaux des collèges,

  • 200 Emplois d'avenir cofinancés dans le secteur non marchand.

 

En 2016, il est proposé de renouveler la convention annuelle d'objectifs et de moyens (CAOM) avec l'État pour les CAE dans les collèges et les Emplois d'avenir concernant les allocataires du RSA.

Par ailleurs, au-delà des CDDI dans les ateliers-chantiers d'insertion, le Département propose le cofinancement de 1 000 Contrats initiative emploi (CIE) à destination des allocataires du RSA. Ce contrat aidé permet aux entreprises du secteur marchand (TPE, PME, artisans-commerçants) de recruter en CDD ou en CDI tout en bénéficiant d'une aide financière. 

 

Favoriser la création de groupements d'employeurs, notamment en milieu rural

 

Le GEIQ est un label national décerné à un collectif d'entreprises qui parient sur le potentiel de personnes en difficulté d'accès à l'emploi pour résoudre leurs problèmes structurels de recrutement en organisant des parcours d'insertion et de qualification. 

Un Groupement d'employeurs pour l'insertion et la qualification (GEIQ) vient d'être lancé en Flandre avec le soutien du Département du Nord.

 

 

Retour en haut de page

 

 

Mobiliser les financements du Département au bénéfice de l'emploi des allocataires

 

Le Département finance, par ses compétences sociales, des établissements et services employeurs. Il
peut mobiliser ce soutien au profit des allocataires du RSA.

 

Inciter à la mise en place de la gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences (GPEC) dans les établissements médico-sociaux

Cela permettrait de définir les métiers en recrutement par territoire et mettre en place des parcours de formation ciblés pour les allocataires du RSA.

Concernant plus particulièrement les services à la personne, un partenariat avec les fédérations d'employeurs sera développé pour qualifier les allocataires du RSA et leur permettre d'accéder aux métiers concernés.

 

Généraliser la clause d'insertion dans tous les marchés publics du Département

Le Département souhaite élargir l'application de la clause d'insertion à d'autres marchés que ceux de la voirie et du BTP, notamment aux marchés de service et en favorisant des marchés d'insertion sur lesquels les structures de l'insertion par l'activité économique pourraient se positionner.

 

 

Retour en haut de page

 

 

Les Plateformes départementales de l'emploi et de l'insertion professionnelle

 

Pour mettre en œuvre l'ensemble de ces mesures visant à développer l'accès à l'emploi des allocataires du RSA et animer les réseaux économiques, le Département a mis en place huit plateformes de l'emploi et de l'insertion professionnelle.

Leur rôle : développer une sorte de "circuit court" de l’emploi. Elles réuniront les acteurs locaux : Département, Pôle emploi, organisations patronales, chambres consulaires. Elles seront animées par les directions territoriales des services sociaux du Département.

Elles auront pour mission de faire coïncider l’offre et la demande d’emploi en identifiant d’une part les allocataires les plus proches de l’emploi (40 000 sont en mesure de reprendre immédiatement le travail) et de l’autre les besoins en personnel des entreprises.

Elles participeront à l’élaboration de parcours de formation adaptés afin que les nombreux emplois non-satisfaits (par exemple dans le secteur de l’artisanat) puissent être pourvus par les allocataires du RSA qui sont en situation de pouvoir accéder à l’emploi.

Elles devront favoriser l’émergence de projets structurants permettant la création d’emploi.

Elles devront permettre de créer des liens sur le long terme entre le monde économique et le monde de l’insertion.

 

Logo FSE
Les plateformes départementales de l'emploi et de l'insertion professionnelle
sont co-financées par le Fonds social européen (FSE).

 

 

 

Retour en haut de page

 


baseline