Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Agenda 21 : repères historiques

Publié le 17 avril 2013

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dune de Zuydcoote

Le développement durable est une ambition politique issue d'une lente maturation. La première apparition de la notion d'éco-développement a plus de 40 ans !

1972 : la conférence des Nations Unies de Stockholm sur le thème de l’homme et de l’environnement marque l’apparition du premier vrai concept de développement durable sous le nom d’"écodéveloppement".

1987 : Rapport "Notre avenir à tous" de la Commission Mondiale sur l’environnement et le développement (commission Brundtland, du nom de sa présidente, la Norvégienne Gro Harlem Brundtland). Le Dr Brundtland consacre le terme de "sustainable development" (développement durable), proposé par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), et le traduit comme "un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs".

1992 : Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement à Rio de Janeiro ("sommet de la Terre"). Le développement durable est consacré par 182 Etats qui ont signé 3 textes principaux (l'Agenda 21, la Déclaration de Rio et la Déclaration de principes relatifs aux forêts) et 2 conventions (la Convention-cadre sur les changements climatiques et la Convention sur la diversité biologique).

1997 : Protocole de Kyoto sur les changements climatiques. Fixation d'engagements chiffrés en vue de réduire ou de limiter les émissions de gaz à effet de serre pour l'horizon 2008-2012.

2001 : Lancement de l'Agenda 21 du Département du Nord Initiée par le président du Conseil Général, cette démarche a permis de reconsidérer les compétences et les politiques du Département au regard des objectifs du développement durable.

2002 : Le sommet mondial pour le développement durable à Johannesburg complète les engagements de Rio, en insistant sur le volet social : éradication de la pauvreté, amélioration de la santé, accès à l’eau potable et à l’énergie et partage équitable des bénéfices liés à l’utilisation de la biodiversité...

2005 : Entrée en vigueur du Protocole de Kyoto. Les pays industrialisés, hormis les Etats-Unis et l'Australie, doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

2009 : Le sommet mondial sur le climat à Copenhague accouche d'un accord in-extremis mais insuffisant.

En 2012 :   3e sommet de la Terre, Rio + 20, à Rio de Janeiro. Même si l’accord final issu du Sommet de la Terre, signé par plus de 130 pays,  demeure très en deçà des revendications portées par la France et l’Europe, le rôle des acteurs locaux est sorti renforcé des négociations.

Fort de son expérience en matière de développement durable, le Département du Nord a participé au Sommet de la Terre Rio +20 dans l’objectif de faire reconnaître le rôle décisif des collectivités et des acteurs de la société civile dans la concrétisation du développement durable sur le territoire départemental.

2014 : Adoption du nouvel Agenda 21 du Nord, de son mode de gouvernance participatif et de son programme d'actions 2014/2017. 

2015 : Conférence des Nations Unies à Paris sur les chagements climatiques (COP 21) afin d'aboutir àn accord international post-Kyoto, selon un "agenda des solutions".

Labellisation de l'Agenda 21 du Nord "Agenda 21 local France" par le minstère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie. 

 

Retour en haut de page