Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Sciences Po Lille s’ouvre aux collégiens

Publié le 17 novembre 2016


Le Département soutient le programme de démocratisation de l’Institut d’études politiques de Lille

Lors de sa réunion du 17 octobre 2016, le Conseil départemental a décidé d'autoriser la participation de 21 collèges au programme de démocratisation de l'Institut d'études politiques de Lille.

 

rentree2012 scpo phouze-s

 

 

Le programme d'études intégrées

 

Le principe du programme d'études intégrées (PEI) : une réflexion sur l'aménagement des territoires par des élèves de 3e volontaires, avec l'aide d'un professeur du collège et d'un étudiant de Science Po.

Leurs travaux font l'objet d'une restitution publique.

Le Département soutient cette initiative autour de la réussite éducative.

Les 21 collèges 2016-2017 :

  • Desrousseaux à Armentières
  • Victor-Hugo à Auby
  • Félix-del-Marle à Aulnoye-Aymeries
  • Paul-Éluard à Beuvrages
  • Jean-Macé à Bruay-sur-l'Escaut
  • Fénelon à Cambrai
  • Boris-Vian à Coudekerque-Branche
  • Paul-Langevin à Dechy
  • Félicien-Joly à Fresnes-sur-Escaut
  • Jules-Verne à Grande-Synthe
  • Raymond-Devos à Hem
  • Louise-Michel à Lille
  • Paul-Verlaine à Lille
  • Wazemmes à Lille
  • Vauban à Maubeuge
  • Jules-Verne à Maubeuge
  • Montaigne à Poix-du-Nord
  • Germinal à Raismes
  • Anne-Franck à Roubaix
  • Albert-Samain à Roubaix
  • Lucie-Aubrac à Tourcoing

 

 

 

Des élèves en difficulté sociale et motivés par les études

 

Le public visé par ce dispositif est un public issu de quartiers difficiles, avec des élèves scolarisés en REP ou REP+ (Réseau d'éducation prioritaire) et en zone rurale.

Ce sont des élèves d'un niveau scolaire correct, voire bon, qui n'ont pas véritablement conscience des possibilités d'orientation qui peuvent se proposer à eux.

Le rôle de l'Institut d'études politiques est d'expliquer à ces collégiens que la réussite scolaire peut être aussi une réussite sociale, en faisant le choix d'études de haut niveau.

 

 

C'est au collège que se forgent les projets d'orientation

 

L'initiative concernant le collège est partie d'un constat sans équivoque : la nécessité pour une grande école comme l'IEP d'intervenir bien plus en amont afin d'ouvrir davantage ses filières de recrutement à des élèves d'un bon niveau scolaire, issus d'un milieu social modeste.

C'est en effet au niveau du collège que se forgent ou non les projets d'orientation positive, que se constatent les phénomènes de décrochage scolaire.

L'entrée à Sciences Po n'est pas forcément la finalité de ce projet. Ce dernier peut aussi constituer une sorte de tremplin permettant d'intégrer une seconde générale, puis par la suite de suivre des études de qualité.

 

 

Des vocations multiples

 

Ce dispositif a aussi pour objectif de renforcer la culture générale de ces élèves et de les amener à s'interroger sur des sujets d'actualité. Ses vocations sont multiples : à la fois éducatives, civiques et sociales, destinées à apporter une petite pierre à l'édifice construit par l'ensemble des équipes éducatives des établissements impliqués.