Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Collèges économes : mode d'emploi

Publié le 01 janvier 2010 - Mis à jour 27 mars 2013


Voici un aperçu des mesures expérimentées par le Département pour économiser l'énergie dans les collèges.

Infographie

Voici un aperçu des mesures mises en place par le Département pour économiser l'énergie et, plus généralement, appliquer les principes du développement durable dans les collèges :

 

 

Cogénération

collegemermoz_fachesthumesnil

C’est la production simultanée de chaleur et d'énergie mécanique, généralement transformée en électricité, à partir d'une même source d'énergie.

La cogénération permet d'atteindre des rendements globaux (électricité + chaleur) de 90 %, soit un gain d'énergie primaire qui peut atteindre 35 % par rapport à la filière énergétique classique (réseau électrique + chauffage au gaz).

Voir : le principe de la cogénération expliqué sur le site de la Fondation Nicolas Hulot.

 

 

Géothermie verticale

Grâce à une sonde enfoncée dans le sol à 100 m de profondeur, un fluide, circulant en circuit fermé, puise l’énergie de la nature à l’aide d’une pompe à chaleur. Ce système devrait permettre d’assurer 60 % du chauffage des bâtiments concernés (il fonctionne donc en complément d’une chaudière classique).

Trois collèges ont été choisis pour expérimenter ce système :

  • le collège de l'Ostrevant à Bouchain
  • le collège Roger-Salengro à Houplines
  • le collège Henri-Descartes à Loos

 

 

Panneaux photovoltaïques

Les rayons du soleil sont transformés en électricité à l’aide de panneaux solaires. Les premiers collèges équipés fonctionnent en auto-consommation, alors que ceux qui le seront prochainement revendront à EDF l’énergie ainsi produite.

 

 

Production d'eau chaude solaire

Des capteurs solaires (à ne pas confondre avec les panneaux photovoltaïques) permettent de chauffer l'eau utilisée dans le restaurant ou les sanitaires.

 

 

Récupération des eaux de pluie

Celles-ci sont réutilisées dans les sanitaires et pour le nettoyage des locaux.

 

 

Recyclage des déchets de la demi-pension

Au collège Camille-Claudel de Villeneuve-d’Ascq, comme dans beaucoup d’autres collèges de la métropole lilloise, les restes de repas des demi-pensionnaires sont triés et récupérés par le Centre de valorisation organique (le CVO) de Lille métropole communauté urbaine, situé à Sequedin.

Le CVO transforme ensuite ces déchets en biogaz qui alimente les bus de la société Transpole. On estime que les restes de repas annuels d’un seul élève permettent de faire rouler un bus sur 4 km.

 

 

Isolation facade college Anatole France RonchinRenforcement de l'isolation

Un bâtiment mieux isolé perdra moins de chaleur et consommera donc moins d'énergie. Les interventions consistent à

  • remplacer les menuiseries extérieures par des éléments à rupture de pont thermique
  • poser des doubles vitrages
  • isoler les façades, planchers hauts et planchers bas
  • doter certains bâtiments de toitures végétalisées (Wazemmes, Petite-Forêt...).

De plus, la remise à niveau de l'isolation (façades, planchers) permet d’embellir les collèges et de mieux les intégrer à leur environnement.

 

 

Suivi à distance des consommations énergétiques

Une étude du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) révèle que le simple fait de connaître les consommations génère une économie de 20 %. Dans chacun des 201 collèges publics, un dispositif installé sur les compteurs d’eau, de gaz et d’électricité permettra de surveiller les consommations en temps réel.

Dix "thermiciens économistes de flux", basés dans les unités territoriales de la Direction opérationnelle travaux, recevront par ordinateur le relevé des consommations.

À la moindre anomalie constatée, ils pourront se rendre dans les collèges, diagnostiquer l’origine du problème et prendre les dispositions nécessaires pour le résoudre.

Le Département consacre 1,4 million d'euros à ce dispositif. 

 

 

Toitures végétalisées

Toit végétalisé

C'est l'une des techniques qui désignent le plus visiblement un bâtiment "vert". Mais leurs avantages ne sont pas seulement esthétiques. Elles sont aussi un moyen naturel de garder les bâtiments frais en été et chauds en hiver : elles tempèrent les réverbérations du soleil et isolent du froid.

 

 

 

 

Retour en haut de page