Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Vivre en famille d'accueil

Publié le 24 juin 2015 - Mis à jour 05 septembre 2017


L’accueil familial est une solution d’hébergement pour les personnes âgées ou en situation de handicap qui souhaitent vivre dans un cadre familial, disposer d’un logement adapté à leurs besoins et bénéficier d’un accompagnement.

C’est une formule intéressante pour les personnes qui ne peuvent plus rester seules chez elles mais veulent éviter les contraintes de la vie en collectivité. L’accueil familial peut être temporaire (après une hospitalisation, pendant les vacances…) ou permanent.

 

 

Qui peut être accueilli ?

Toute personne âgée de plus de 60 ans ou toute personne reconnue handicapée (à l'exception des personnes orientées en Maison d'accueil spécialisée). 

Qui peut accueillir ?

L'accueillant familial doit obligatoirement bénéficier d'un agrément accordé par le Président du Conseil départemental. Seule exception : l'accueil d'un membre de sa famille jusqu'au 4e degré inclus. L'accueillant familial doit garantir la continuité de l'accueil, la protection de la santé, la sécurité et le bien-être physique et moral de la personne accueillie. Cette activité réglementée fait l'objet de contrôles de la part du Département.

 

Comment s'organise l'accueil ?

La personne hébergée (ou son représentant légal) est l'employeur de l'accueillant familial et doit le déclarer à l'URSSAF. L'accueil donne lieu à l'établissement d'un contrat écrit qui en fixe les conditions matérielles, humaines et financières.

Outre l'hébergement, l'accueillant familial prend en charge les repas, le ménage, les courses et les activités de la personne accueillie. Il doit la faire participer à la vie quotidienne de sa famille et l'aider à maintenir ou développer son autonomie et ses activités sociales. La personne accueillie bénéficie d'un suivi social et médico-social.

 

Que coûte cet accueil ?

Le coût de la prise en charge peut être estimé entre 1 300 et 1 800 € par mois, selon le niveau de dépendance de la personne et le confort du logement. Sous certaines conditions, la personne accueillie peut bénéficier de l'Allocation personnalisée à l'autonomie (APA), de l'allocation logement, d'une prise en charge au titre de l'aide sociale ou d'une réduction ou d'un crédit d'impôt au titre de l'emploi d'un salarié à domicile.

 

 

Où s’adresser ?

Contacts à prendre auprès de la Direction territoriale dont vous dépendez : 

 

 

Directions territoriales 

 

 

Avesnois
64, rue Léo Lagrange
59635 Avesnelles Cedex
Tél. 03 59 73 10 65 

 


Douaisis
310 bis rue d'Albergotti
59500 Douai
tél. 03 59 73 34 00 

 


Valenciennois
113, rue Lomprez
59300 Valenciennes
tél. 03 59 73 23 00 

 

 

Flandre Intérieure
13, chemin du Lycée
59190 Hazebrouck 

 

 

Cambrésis
42/44 rue des Rôtisseries
BP 364
59407 Cambrai Cedex
tél. 03 59 73 36 00 

 


DT Métropole Lille
106, rue Pierre Legrand
CS 70511
59022 Lille Cedex
tél. 03 59 73 92 70

DT Roubaix-Tourcoing
12 boulevard de l'Égalité
BP 60999
59208 Tourcoing Cedex
tél. 03 59 73 07 40
 

 


Flandre Maritime
183 rue de l'école maternelle
Site Neptune
Zone des trois ponts
CS 9707
59385 Dunkerque Cedex
tél. 03 59 73 41 20  

 

 

 

La demande d'agrément en qualité de famille d'accueil doit être sollicitée auprès de la direction territoriale du secteur. 

 

Accéder la géolocalisation des Directions territoriales de prévention et d'action sociale 

 

Retour en haut de page

 

Les conditions pour obtenir l'agrément


Toute personne souhaitant devenir accueillant familial doit adresser sa demande à :
 

M. le Président du Conseil départemental du Nord
Hôtel du Département
51 rue Gustave-Delory
 
59047 Lille Cedex. 


Pour obtenir l’agrément, le candidat doit :

• justifier de conditions d’accueil permettant de garantir la santé, la sécurité et le bien-être physique et moral de la personne accueillie, s’engager à ce que l’accueil soit assuré de façon continue,
 

• disposer d’un logement dont l’état, les dimensions et l’environnement soient compatibles avec les contraintes liées à l’âge ou au handicap de la personne accueillie, 

• s’engager à suivre une formation,
 

• accepter qu’un suivi social et médico-social des personnes accueillies puisse être assuré.