Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Maîtriser les consommations énergétiques dans les collèges

Publié le 08 août 2017 - Mis à jour 04 septembre 2020

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Fin 2019, le Conseil départemental a adopté une délibération à travers laquelle il entend faire des collèges du Nord des ambassadeurs du développement durable.

Le Département entend faire des collèges du Nord des ambassadeurs du développement durable. Il a, à cet effet, voulu garantir la maîtrise des consommations énergétiques et les coûts de fonctionnement pour participer à la limitation des gaz à effet de serre.

Pour cela, il a décidé une intervention importante sur le patrimoine bâti de ses collèges et mis en place une démarche pour développer une culture commune visant un usage responsable des bâtiments.

Un programme de Gros Entretien Renouvellement Nord Durable (GER) 

Ce programme vise à améliorer qualitativement l’état du parc des collèges tout en garantissant des économies d’énergies et en améliorant le confort des utilisateurs. 5 axes ont été identifiés pour un montant estimatif de 75 M€ sur 4 ans.

Il a été acté que l’année 2020 tiendrait lieu de phase de préfiguration avant de décliner le plan plus largement :

  1. réfection des toitures et isolation des toitures terrasses : rénover les étanchéités en améliorant l’isolation des toitures qui représente 25 à 30% des déperditions thermiques. 
  2. traitement paysager des espaces extérieurs et rénovation des Voiries et Réseaux Divers (VRD) : améliorer l’insertion paysagère des collèges par la plantation d’arbres et le remplacement des enrobés classiques par des revêtements perméables. 
  3. remise à niveau et déploiement des Gestions Techniques des Bâtiments (GTB) : faire évoluer les GTB existantes et équiper les collèges non pourvus d’un système de pilotage des installations et harmoniser le parc  tout en permettant une gestion centralisée et un accès à distance pour les services techniques et les exploitants. 
  4. Installation de panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation : installer des panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation afin de compenser tout ou partie des consommations électriques "incompressibles" liées aux équipements techniques et de sécurité qui fonctionnent en permanence dans les établissements.
  5. remplacement des éclairages des salles de classes par des appareils LED : équiper les salles de classe en appareils LED beaucoup plus économiques et confortables dont la grande durée de vie des sources lumineuses entraîne une baisse des coûts de maintenance. 

 

Une stratégie territoriale de rénovation énergétique pour l'Avesnois et le Cambrésis

Le Département a décidé sur l’Avesnois la mise en place d’une stratégie territoriale de rénovation énergétique des collèges de Sains du Nord, Solre-le-Château et Fourmies (Joliot Curie et Léo Lagrange) via le recours à un Contrat de Performance Énergétique (CPE). Ce type de contrat associe des prestations de travaux de rénovation et de services sur les systèmes de gestion et de production énergétiques offrant ainsi une intervention énergétique globale. Une démarche similaire sera engagée sur le Cambrésis.

De la certification HQETM à la certification Bâtiment Durable pour les bâtiments neufs

Engagé dans une démarche de développement durable qui s'est traduite en 2001 par l'adoption de son Agenda 21, le Département du Nord s'est fixé, entre autres objectifs, de construire les bâtiments dont il a la responsabilité - parmi lesquels les collèges publics - suivant les normes de la Haute Qualité Environnementale (HQETM). Ainsi, depuis 2006, tous les nouveaux bâtiments sont construits dans le respect de cette démarche.

Pour obtenir cette certification, les projets soumis par le Département doivent répondre en tout point aux critères établis par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB).

 

 

À ce jour, 35 opérations (collèges et bâtiments départementaux) ont été entièrement certifiées, dont 27 collèges. Ces opérations sont l’occasion de mettre en place des solutions architecturales et techniques innovantes : 

Pour l’environnement extérieur

  • mise en place de biotopes naturels afin de favoriser la biodiversité sur le site (toitures végétalisées, jardins et mares pédagogiques…).
  • développement privilégié des modes de déplacements doux (garages à vélos sécurisés, exploitation des transports en commun…).

 

Pour l’environnement intérieur

  • large exploitation de la lumière naturelle pour l’éclairage des locaux.
  • protections solaires extérieures adaptées afin de gérer les apports solaires et limiter l’éblouissement.
  • tri sélectif des déchets généralisé à tous les niveaux (classes, administration, demi-pension, cour de récréation…).
  • choix de matériaux et d’équipements garantissant la pérennité et la qualité sanitaire des espaces, de l’air et de l’eau.

 

Pour la gestion de l’eau

  • mise en place de systèmes hydro-économes pour réaliser des économies d’eau potable.
  • récupération des eaux pluviales pour les usages sanitaires (chasses des WC), le nettoyage des locaux et l’arrosage des espaces verts.
  • gestion des eaux pluviales à la parcelle grâce aux techniques alternatives d’assainissement afin de limiter les rejets dans le réseau de la ville.
  • création de toitures terrasses végétalisées ayant un effet régulateur des eaux de pluies et augmentant l’inertie des bâtiments.


 

Pour la gestion de l’énergie 

  • forte performance thermique de l’enveloppe des bâtiments grâce à l’isolation par l’extérieur (limitation des ponts thermiques) et aux vitrages peu émissifs.
  • mise en place d’éclairage basse consommation et asservissement à l’éclairage naturel.
  • mise en œuvre d’énergie renouvelable : capteurs solaires thermiques pour les demi-pensions, modules photovoltaïques, puits canadiens, expérimentation d’une chaudière bois.

 

Dans le domaine de l’entretien-maintenance, une attention systématique est portée sur les points suivants : 

  • choix des systèmes et des équipements,
  • critères d’efficacité et de durée de vie,
  • comptages et suivis centralisés,
  • détections de fuite ou de pertes de charge,
  • accessibilité des installations.

 

Aujourd’hui, l’objectif est de passer sur le référentiel Bâtiment Durable (BD) pour les prochains collèges neufs. Il s’agit d’aller au-delà des enjeux environnementaux de la certification HQETM pour mieux prendre en compte l’utilisateur, les services ou encore l’insertion au territoire.

Former et sensibiliser les utilisateurs aux bonnes pratiques

Le Département a lancé le challenge CUBE.S (Climat, Usages, Bâtiments Enseignement Secondaire) en vue de sensibiliser les collégiens et l’ensemble de la communauté éducative à la gestion économe de l’énergie dans les collèges. 

Par ailleurs, dans le cadre de son plan d’action Nord Durable, le Département souhaite voir tous les établissements s’engager en faveur de la transition écologique et solidaire en capitalisant sur les expériences les plus exemplaires dans les collèges, en valorisant et en diffusant les bonnes pratiques et en accompagnant tous les collèges dans leur stratégie de transition écologique.